Le finger-picking

Cette leçon vous est proposée par Geantben.

Quand vous allez chez un ami, il se peut qu'il vous sorte une vieille guitare acoustique, qu'il vous la mette dans les mains et là tout le monde vous fixe du regard en attendant un pur morceau. Sauf que sans votre gratte électrique, votre médiator, votre ampli et vos effets, c'est dur de faire sonner quelque chose. Dans ce genre de situation, un morceau en finger-picking sera la meilleure façon de sonner cool (et de paraitre cool !).

Le finger-picking, littéralement "le jeu aux doigt", est une technique de jeu sans médiator. On l'utilise couramment sur des guitares acoustiques ; dans la musique classique, le blues et la country. L'intérêt du finger-picking est qu'il permet de jouer un morceau complet tout seul : le guitariste jouant à la fois la ligne de basse avec le pouce, l'accompagnement et la mélodie avec les autres doigts. Sans oublier le petit plus : suffit que le gratteux pousse la chansonnette et là, il emballe à coup sûr !

En finger-picking, chaque doigt de la main droite joue sur une (ou plusieurs) corde(s) bien définie(s). Il va donc falloir un minimum d'entrainement pour utiliser correctement cette technique. C'est ce que nous allons voir dans cette leçon.

Pour cette leçon, l'instrument préférable est une guitare acoustique (folk ou classique), mais vous pouvez utiliser une guitare électrique en son clair.

On oppose souvent les gratteux classiques qui jouent au doigt et les gratteux rock jouant au médiator. Cependant, il existe des techniques de jeu hybrides qui consistent entre autre à serrer le médiator entre le pouce et l'index pour jouer la ligne de basse et les trois autres doigts pour arpéger les accords.

Sommaire de la leçon :

Le principe du finger-picking

correspondance entre les doigts et les cordes en finger-picking

En finger-picking, on utilise le pouce, l'index, le majeur et l'annulaire de la main droite pour pincer les cordes.

En général, on n'utilise pas l'auriculaire, certains s'en servent pour prendre un appui de la main sur la guitare mais ce n'est pas obligatoire (personnellement je préfère avoir la main libre).

Voici les règles à appliquer :

position de la main droite en finger-picking

Le pouce pince les cordes dans un mouvement vers le bas tandis que les 3 autres doigts pincent les cordes dans un mouvement vers le haut.

La position de la main droite est différente de celle du jeu au médiator, ici la main est perpendiculaire aux cordes pour pouvoir les attaquer directement.

Certain guitaristes, classiques en général, se laissent pousser les ongles de la main droite, cela permet d'obtenir un son plus brillant et de pouvoir jouer fort.

C'est effectivement très utile pour jouer en finger-picking, hélas peu pratique pour faire du tapping.
A vous de voir.

Exercices d'entrainement

Nous allons travailler avec des exercices en tablature. J'indiquerai le doigté comme ceci : je note p (le pouce), i (l'index), m (le majeur) et a (l'annulaire).

Comme pour l'aller-retour, il faut travailler lentement avec un métronome, faire attention à la main droite, respectez bien la règle du "chaque doigt sa corde" (sauf dans certains cas comme celui de l'exercice 5). Faîtes sonner chaque note avec le même volume en veillant à ne pas toucher d'autres cordes lors du mouvement des doigts. Alternez les exercices.

Entraînement de la main droite

Voici quelques exercices pour l'entrainement de la main droite, suivez les conseils ci-dessus. Ils sont à faire tourner sur plusieurs mesures. Attention le premier mouvement est en 3/4, c'est à dire 3 temps par mesure. Commencez lentement jusqu'à atteindre 120 bpm.

entrainement de la main droite en finger-picking - ex1 entrainement de la main droite en finger-picking - ex2 entrainement de la main droite en finger-picking - ex3 entrainement de la main droite en finger-picking - ex4 entrainement de la main droite en finger-picking - ex5

Lorsque l'on joue une corde basse et une corde aigue en même temps (comme dans l'exercice 2), il faut faire attention à ce que vos doigts ne se touchent pas lors du mouvement.

Avec les deux mains

En général, dans un morceau en finger-picking la main gauche tient un accord, cela devient alors un arpège (on joue les notes de l'accord séparément) : la main droite joue la basse (la fondamentale de l'accord) avec le pouce et les notes aigues de l'accord avec les trois autres doigts.

Nous allons utiliser les même mouvement de main droite que précédemment mais joués en arpège, c'est à dire en coordination avec la main gauche.

House of the Rising Sun (Le pénitencier pour les frenchies) est un des premiers morceaux en finger-picking que tout guitariste apprend un jour ou l'autre. C'est le même mouvement que l'exercice 1, avec une progression d'accords en tonalité de La mineur.

Attention le morceau est écrit en 6/8, le temps est ternaire et il y a deux temps par mesure. Il se joue à 120 bpm.

House of the Rising Sun - pt1 House of the Rising Sun - pt2

Télécharger

Dans cet exercice, la main gauche ne bouge pas beaucoup. Le tempo est un peu plus rapide, 130 bpm, mais débutez plus lentement. Les accords suspendus sus2 et sus4 donnent un caractère très cool au morceau.

arpèges en finger-picking - exercice 2

Télécharger

Rien à signaler, on répète chaque accord deux fois.

arpèges en finger-picking - exercice 3

Télécharger

Cet exercice est un peu étrange, l'enchaînement d'accords est plus difficile.

arpèges en finger-picking - exercice 4

Télécharger

Exercice 5, on reprend le motif précédent, tous les accords sont à jouer en barré.

arpèges en finger-picking - exercice 5 pt1 arpèges en finger-picking - exercice 5 pt2

Télécharger

Exemples d'utilisation

Bon je comprends que pour l'instant vous ne vous êtes pas trop amusé, mais maintenant on va jouer des morceaux connus et ça va être plus marrant.

Le finger-picking n'est pas une technique utilisée seulement par les guitaristes classiques. Voici quelques exemples.

En rock

Oui, les guitaristes de rock utilisent parfois cette technique et troquent souvent leur gratte électrique par une acoustique le temps du morceau.

Voici un grand standard du rock : Stairway to Heaven de Led Zeppelin. La suite d'accords barrés peut être difficile pour un débutant, on doit entendre chaque note distinctement.

intro de Stairway to Heaven

Télécharger

Voici l'intro de Nothing Else Matters de Metallica, à jouer de préférence avec une guitare électrique en son clair (avec quelques effets de chorus et de reverb).

intro de Nothing Else Matters - pt1 intro de Nothing Else Matters - pt2 intro de Nothing Else Matters - pt3 intro de Nothing Else Matters - pt4

Télécharger

En pop

Un morceau sympa en finger-picking :Blackbird des Beatles. Pas de réelles difficultés pour la main gauche, il faut juste prendre le coup avec le motif de la main droite.

Blackbird - pt1 Blackbird - pt2 Blackbird - pt3 Blackbird - pt4

Télécharger

Etant fan des Beatles, je vous conseille aussi d'apprendre Julia et Dear Prudence qui reprennent le motif de l'exercice 3.

En folk

Pour moi c'est dans ce style que le finger-picking prend toute sa dimension.
Voici le morceau Don't Think Twice, It's Alright de Bob Dylan, très difficile mais magnifique!

Don't Think Twice, It's Alright - pt1 Don't Think Twice, It's Alright - pt2 Don't Think Twice, It's Alright - pt3

Télécharger

En classique

Bah oui faudrait pas oublier la guitare classique !
Voici le début de Jeux Interdits, très connu et pas très difficile, à jouer de préférence avec une guitare classique (logique non?). Attention l'original se joue à 176 bpm.

Jeux Interdits - pt1 Jeux Interdits - pt2 Jeux Interdits - pt3 Jeux Interdits - pt4

Télécharger

Voilà c'est la fin de cette leçon, vous pouvez dès maintenant créer vos propres morceaux en finger-picking en vous servant des exercices précédents ou en inventant vos propres rythmiques.
Voici, par exemple, un développement de l'exercice 2 :

Marchand de sons

© Copyright 2003-2017 GuitarBob, tous droits réservés

Plan du site - Haut de page

1 gratteux en ligne